close
Où dormir ?Polynésie Française

Moorea – Le camping Nelson – Du bon et du très mauvais

C’était un bon début de journée pour nous après cette super soirée passée chez les locaux. Ils nous avaient même déposé dans la petite ville le lendemain matin près du camping Nelson. De bons souvenirs ! 🙂

Bref, une fois dans la ville, nous n’avions plus qu’une dizaine de minutes de marche pour rejoindre le camping mais une grosse averse est tombée. Bref, nous arrivons sur place et nous pouvons déjà voir depuis la réception que l’infrastructure du camping est vraiment top. Et vous voyez la plage et la vue 😉 ?

Cette histoire de paiement digne d’un bon sketch

Une femme se présente et nous dit à peine bonjour. Bref, on arrive rapidement sur le sujet du paiement de la tente, un prix de 17€ par personne (34€ au total). Il y a d’ailleurs 2 emplacements possibles, le premier est au milieu du jardin, et le deuxième est plus proche de la plage. Honnêtement, pour dormir, ça ne change pas du tout votre vie d’être plus proche de la plage ou non. On nous avait prévenu qu’il fallait avoir des espèces à l’arrivée mais l’ATM de la petite ville était KO … La dame de la réception nous explique que deux touristes arrivés 1 heure plus tôt que nous sont partis l’autre côté de l’île (la ville principale) pour trouver l’autre ATM de l’île. Ca fait un sacré long chemin …

Nous avions des Euros sur nous et nous avons proposé de payer avec. Elle a appelé le responsable, à savoir Nelson pour savoir si c’était possible ou non. Après de longues minutes d’attente, la bonne nouvelle arriva. Nous étions contents car nous n’étions pas du tout prêt à faire un A/R juste pour une histoire d’argent. Nous avons donc payé en Euros. Ce n’est que dans l’après-midi que Nelson se présenta à nous car notre monnaie ne lui convenait pas. Il nous a bien évidemment posé aucune question, savoir si on allait bien ou… vous savez, la base de la relation humaine surtout quand vous tenez un business … Il nous a expliqué que sa banque prenait des charges supplémentaires pour les pièces. Nous avons donc trouvé une solution de payer cette partie en Franc Polynésien. Heureusement qu’on en avait assez !

L’accès à Internet et à la cuisine selon l’emploi du temps de Nelson

Je sais ce que certains d’entre vous pourraient penser : « Internet, mais tu peux t’en passer, profite de tes vacances d’un an ». Alors oui et non ! 😉 Quand tu pars très loin de chez toi pendant très longtemps et que t’as toujours un tas de trucs à régler à distance ou prendre des nouvelles de tes proches, Internet est à minima 10 fois plus important que prendre une douche !

Tout pour dire qu’on essayait d’accéder à Internet sur nos téléphones. Le meilleur endroit est à côté de la réception. Nous faisions donc nos trucs tranquillement et plus tard dans la soirée, nous n’avons plus du tout Internet. On ne comprend pas vraiment ce qui se passe mais on nous suggère de se déplacer vers les chambres pour capter Internet. Etrange …

Nous nous levons très tôt le lendemain matin car nous avions un vol pour Bora Bora. Nous avons eu deux surprises. La première est qu’il y a des horaires pour la petite maisonnette qui fait office de cuisine sachant que notre petit dej était dans le frigo à l’intérieur. Les boules … La deuxième surprise était qu’il n’y avait plus du tout d’Internet. La simple et bonne raison était que Nelson récupère le routeur la nuit pour lui. Sympa … Il nous a donc fallu attendre que Nelson remette le routeur à la réception.

Au final, quelle conclusion pouvons-nous en tirer ?

En conclusion, nous pouvons dire que le camping est vraiment bien (WC, douche, petite cuisine). L’accès à la plage est vraiment sympa. Il est possible de louer des kayaks juste à côté du camping et faire du snorkeling. En revanche, le personnel et Nelson sont des personnes antipathiques, aigries et sans aucune envie de vous aider. C’est super dommage !

Tags : CampingMooreaTente
William

The author William

Enthusiastic and adventurer, William just got his 32 years. Born in France (close to Paris), he started to travel 15 years ago and used to spend at least 1 week per year alone without friends in the mountains. This is how he met Augustina in Madeira Islands (Portugal). A lot of changes happened the last years and lot of projects achieved! Life is going fast but William never forgot his childhood dream to travel the world 😉

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.